Le blog du Mouvement RLC

Recent Posts

Société de gestion : comment fonctionnent les fonds de placement

Société de gestion : comment fonctionnent les fonds de placement

Sep 3, 2018

Les fonds de placement ou les fonds d’investissement, sont des paniers de titres qui sont sélectionnés par une société de gestion professionnelle telle que A Plus Finance, pour leurs opportunités d’évolution dans le marché financier. Ces types de fonds fonctionnent en multipropriétés, c’est-à-dire, quand un investisseur veut investir dans un fonds, il achète un titre de propriété qui est sous forme de parts du panier d’actions qui sont déjà gérés et sélectionnés par des gestionnaires. Donc, c’est pour cette raison que plusieurs investisseurs qui débutent dans le marché financier trouvent qu’investir, dans ces types de fonds, peut être plus rassurant que d’acheter plusieurs titres séparés.

L’avantage des fonds d’investissement

Parmi les avantages d’investir dans un fonds de placement, c’est que généralement le capitale qu’il posséde est variable, ce qui permet à l’investisseur d’échanger ses titres à tout moment dans un marché secondaire.

Les différents types de fonds de placement

Ces types de fonds peuvent avoir plusieurs formes juridiques, des FCP ou Sicav, toutefois, on peut distinguer 3 types de fonds, les fonds spéculatifs, les fonds d’investissements à gestion active, les fonds d’investissement à gestion passive.
Les fonds à gestion passive ou aussi appelés fonds indiciels, ont pour mission de reprendre l’évolution d’un marché, d’un secteur ou d’une région bien particulière. Les gestionnaires ont pour objectif de viser avant tout la sécurité du placement, tout en achetant des valeurs qui sont composées d’un indice boursier.

Quant aux fonds à gestion active, ils ont pour mission de superformer le marché financier. En effet, le gestionnaire doit chercher à obtenir un bon rendement afin de dépasser un indice de référence. La mission du gestionnaire dans ce type de fonds est de surveiller l’environnement économique et de modifier les actifs en fonction de l’évolution du marché, afin d’obtenir les meilleures plus-values. Le niveau du risque dépendra de la répartition du portefeuille entre les valeurs d’actifs, valeur de croissance et les petites et grosses capitalisations.
Les fonds spéculatifs qui sont appelés aussi hedge funds, sont des fonds à risque dans un environnement réglementé. Les gestionnaires ont pour mission de rechercher la rentabilité la plus élevée en pratiquant des stratégies qui ne sont pas permises pour les fonds d’investissement à gestion active et passive. Les fonds spéculatifs peuvent être vendus à découvert ou peuvent utiliser l’endettement, afin d’élever leur capacité d’investissement en effectuant l’effet levier. Certes, investir dans ce genre de fonds peut présenter une diversification attrayante, néanmoins, il ne faut pas avoir une aversion aux risques élevée. Si c’est le cas, il vaut mieux ne pas opter pour les fonds spéculatifs.
Afin de savoir dans quels fonds de placement investir il vaut mieux avoir recours à l’expertise des gestionnaires spécialisées comme chez la société de gestion indépendante, A Plus Finance.

Muhammad et la naissance de l’Islam

Muhammad et la naissance de l’Islam

Mai 11, 2018

 

Selon le Coran, le mot “Islam” signifie “soumission à Dieu”.

L’Islam est la religion de tous les Prophètes !

À partir du moment où c’est Dieu Lui-même qui les a choisis parmi les vertueux pour diffuser Ses messages, ils étaient eux-mêmes soumis à Dieu et ils avaient recommandé la soumission à leurs apôtres et à leur progéniture.

 

   Histoire de l’Islam

 

Un aperçu des premiers siècles de l’Islam

Lors des premiers siècles de l’Islam, la loi de Dieu était appliquée.

Vous imaginez peut-être que les mains des voleurs tombaient comme des feuilles mortes en automne et qu’il y avait une véritable hécatombe de fornicateurs et d’homosexuels, mais pas du tout !

Entre la foi d’une part, et la loi d’autre part, quasiment tout le monde se tenait à carreau.

Les pères aimaient leurs enfants sans se poser de questions (“est-ce bien le mien ?”), les enfants n’avaient pas de doute sur leurs origines, les femmes savaient que leurs maris leurs étaient fidèles, les jeunes ne se suicidaient pas parce que leur copine ou leur copain les avait plaqués.

Quant aux meurtres ou aux viols, ils étaient rarissimes. La loi jouait à plein son rôle dissuasif.

 

Parmi les cinq cas de lapidation qui ont eu probablement lieu à l’époque du Prophète, quatre ont été le résultat de confessions spontanées (c’est difficile à croire, mais deux au moins ont insisté pour se faire lapider) tandis que le cinquième cas s’est déroulé dans un autre cadre que celui de la loi islamique : l’accusé était Juif et la peine de mort qui lui a été appliqué était fondée sur la Torah.

À l’époque du Prophète, dans la première communauté musulmane, il y avait très peu de châtiments parce qu’il y avait très peu de crimes.

 

   Vous imaginez ?

 

C’est exactement l’inverse de ce qui se passe aujourd’hui. De nos jours, il y a énormément de crimes parce qu’il y a très peu de châtiments.

Ce n’est pas la seule cause bien-sûr ! Les films violents, les jeux vidéo violents, la musique violente… toute cette violence qu’on nous impose de degré ou de force porte ses fruits. Des fruits âcres au goût de sang. Dans les premiers siècles de l’Islam, cette propagande perverse n’avait pas cours.

 

L’alcoolisme, qui fait tant de ravages de nos jours, était un mal inconnu.

Personne ne tombait dans le piège parce que personne ne touchait à l’alcool (sauf les chrétiens, qui ont toujours eu le droit de vivre à leur guise dans les pays musulmans).

Le Coran interdit en effet la fabrication, la consommation et le commerce de tous les produits enivrants, de toutes les drogues qui altèrent la conscience.

 

  Le concept de la “Charia” en Islam :

La Charia n’est pas seulement un Code pénal. Elle est aussi un système global qui garantit la justice, y compris la justice sociale.

Toutes les peines ne doivent être appliquées qu’après l’instauration d’une société équitable où chacun et chacune a sa place et ses droits.

Si, par exemple, un pauvre commet un viol pour se nourrir, non seulement l’État n’a pas le droit de le punir, mais il doit lui garantir une pension qui le dispensera de la nécessité de voler à l’avenir.

 

  Ramadan : le mois du Coran

 

“Gloire à celui qui a fait descendre du ciel le Coran dans la plus excellente des nuits de Ramadan, nuit sacrée qu’il est plus méritoire de passer en prière que mille mois des siècles et des temps ; nuit dans laquelle Dieu envoie les anges porter son salut de paix à tous les fidèles, aux vrais croyants, et leur accorde, dans son ineffable générosité, dans son inépuisable bonté, le pardon de toutes leurs fautes, soit vénielles, soit mortelles – Dieu est très grand !”.

 

La révélation du Coran commença au cours du mois de Ramadan.

Le jeûne du mois de ramadan est une prescription coranique “Ô vous qui croyez ! Le jeûne vous est prescrit comme il a été prescrit aux générations qui vous ont précédés […] !”.

 

Le ramadan est considéré comme l’un des cinq piliers de l’Islam !

Le ramadan 2018 va normalement commencer soit le 16 mai, soit le 17 mai.

Deux méthodes s’affrontent pour déterminer la date du début de ce mois : la méthode dite “astronomique” et la méthode traditionnelle (le fait d’attendre l’apparition du croissant lunaire qui annonce le début d’un nouveau mois).

   L’esprit d’entreprise : donner aux jeunes le sens de la créativité

   L’esprit d’entreprise : donner aux jeunes le sens de la créativité

Avr 25, 2018

 

 Qu’est-ce que la compétence d’entreprenariat ?

 

Il ne suffit pas d’entreprendre un projet d’entreprise pour témoigner d’un esprit d’entreprise, encore faut-il en assurer la continuité.

Pour ce faire, il faut disposer d’outils de gestion en harmonie avec les réalités culturelles dans lesquelles ils vont être utilisés.

Le succès d’entreprises passe par le développement de modes de gestion.

Ceux-ci doivent s’inscrire, comme il le montre dans le cas des États-Unis, de la France ou du Japon, dans la logique des sociétés et des règles qui conditionnent les relations entre les hommes.

    Quels traits culturels sont alors pertinents concernant l’analyse de l’esprit d’entreprise ?

 

Les chercheurs ont identifié un certain nombre de valeurs économiques favorables à l’entreprenariat.

Parmi celles-ci, l’amour du travail, l’orientation vers le futur, la recherche de responsabilités et d’initiatives alliées à l’acceptation de la famille pour autant qu’elle ne soit pas dévorante, caractérisent les entrepreneurs.

 

   Facteurs de croissance

 

Ces qualités ne pourront se manifester pleinement que dans un environnement où l’innovation et la production supplanteront le clientélisme.

Le rôle joué par les solidarités entre entreprises s’avère des plus riches.

Généralement, ces liens se manifestent dans des entreprises moyennes, mais ne semblent pas pouvoir être reproduits entre les individus dans les grosses entreprises.

Le fonctionnement des solidarités offre un modèle de conciliation entre le formel et l’informel.

 

 Notion d’entreprise

La promotion de l’esprit d’entreprise en Europe, passe par le développement de visions européennes relatives au XXIe siècle.

Les actions des agences devront donc s’inscrire dans le contexte culturel de chaque société, stimuler directement le secteur privé et mettre en place les instruments financiers et autres pour faciliter le fonctionnement d’une économie de marché.

Un véhicule qui peut jouer un rôle déterminant dans la promotion de l’esprit d’entreprise européen est “la formation”.

Les entreprises doivent reconnaître que les besoins de leurs clientèles ont changé et que les modèles administratifs inculqués doivent être revus et adaptés.

 

 Quels sont les défis inhérents à cette remise en question des méthodes traditionnelles de formation ?

 

Cette nouvelle orientation requiert la mise sur pied de programmes visant au développement de nouvelles compétences, notamment l’esprit d’entreprise, qui sont en cours de mise en place.

Il faut savoir que la formation seule n’est pas garante de la capacité des hommes à entreprendre.

 

    Créer un cadre propice à l’entrepreneuriat !

 

Mettre en œuvre une campagne de communication visant à informer et sensibiliser les entreprises.

Renforcer la communication pour inciter les entrepreneurs de lancer un nouveau projet.

Lors de la création d’un nouveau projet, les entreprises de télécommunications (Orange, Paritel, Bouygues télécom…) jouent le rôle de facilitateur !

Elles constituent un véhicule privilégié dans la conduite de certains projets.

Le rôle de Paritel (opérateur de proximité) est d’accompagner les entreprises pour qu’elles tirent le meilleur des télécoms !

L’ex-UOIF défend le ‘‘ modèle intellectuel ’’ du théologien suisse

L’ex-UOIF défend le ‘‘ modèle intellectuel ’’ du théologien suisse

Avr 5, 2018

 


‘‘ Un islam facteur de paix ’’ selon Amar Lasfar

Au Bourget en Seine-Saint-Denis, Amar Lasfar, président des Musulmans de France anciennement Union des Organisations Islamiques de France, a défendu le vendredi 30 mars un islam vecteur de paix sociale, tout en honorant le ‘‘ modèle intellectuel ’’ du théologien suisse, Tariq Ramadan.
La 35e édition de la Rencontre Annuelle des Musulmans de France, qui a ouvert ses portes le vendredi dernier au Parc des Expositions au Bourget, a fait émerger en tant que figure d’influence le moralisateur inculpé et incarcéré le 2 février pour acte immoral.
Lors d’une conférence de presse, Lasfar a déclaré, ‘‘ pour beaucoup de nos jeunes qui souhaite devenir comme lui, le théologien représente un modèle sur le plan intellectuel ’’.

Il a par ailleurs fustigé le ‘‘ procès médiatico-politique ’’, fait selon lui à l’universitaire genevois au mépris du droit à la présomption d’innocence.
La défense de Tariq Ramadan était de la partie au salon du Bourget, à travers un stand de la campagne lancée en faveur de sa libération, animée par son comité de soutien.

Ce dernier vend les livres du professeur et invite les visiteurs à signer une pétition, réclamant sa remise en liberté au président de la République et au ministre de la Justice, en attendant la décision des juges. Il invoque également dans ce courrier-type, la récente et préoccupante dégradation de l’état de santé de l’islamologue Ramadan, qui selon des sources proches du dossier, ne bénéficierait pas d’un traitement digne et adéquat dans la prison de Fleury-Mérogis où il est détenu depuis plus de deux mois maintenant.
Le présumé est notamment accusé par une certaine Henda Ayarai, une ex-salafiste convertie en militante féministe d’avoir tenté de l’approcher en l’année 2012 en marge d’un congrès de l’ex-UOIF.

Hommage aux victimes de l’Aude


L’organisateur et président du salon, a vivement appelé les Musulmans de France, à condamner sans réticence les attaques de Carcassonne et Trébès survenues la semaine dernière.

‘‘ Lorsqu’il s’agit d’un crime, il faut le dénoncer sans réserve ’’, a-t-il déclaré. Il nie par ailleurs tout lien de cause à effet entre islam et actes terroristes ; ‘‘ Le terrorisme qui nous secoue, n’a absolument rien à voir avec la religion de l’islam ’’.
Auprès d’une journaliste de l’Agence France-Presse, un visiteur a spontanément abordé cette question en exprimant son vif regret quant à la ‘‘ stigmatisation des musulmans religieux en France et en Europe de façon générale ’’.
En hommage aux quatre victimes de ces attaques, Lasfar a fait observer à tous les invités de cette Rencontre, une minute de silence. Un acte Républicain, revendiqué comme tel.
En référence au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, qui s’est offert comme otage au terroriste d’un supermarché à Trebès, le président a aussi déclaré ‘‘ Nous allons de même saluer le héros qui a choisi de donner sa vie ’’.

À cette Rencontre gérée et coordonnée par un millier de bénévoles du 30 mars au 2 avril, plus de 150 000 visiteurs se sont déplacés pour assister à la plus grande manifestation musulmane en Europe, entre foire commerciale et forum religieux.

 

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services