Le blog du Mouvement RLC

Le mois de Ramadan : savoir plus sur le mois sacré en Islam

Le mois de Ramadan : savoir plus sur le mois sacré en Islam

Avr 2, 2020

D’après le Conseil français du culte musulman, la date du début du mois de Ramadan 2020 sera annoncé durant la nuit du doute, le 22 avril prochain au sein de la Grande mosquée de Paris. En effet, grâce à l’observation du croissant lunaire annonçant le début du mois de ramadan 2020, les 5 millions de musulmans en France, effectueront le jeûne, soit le 23 avril soit le 24 avril prochain.

Avec l’arrivée imminente de ce mois saint en Islam, nous tenons à apporter quelques informations portant sur ce mois béni afin d’éviter les idées reçues.

Rupture du jeûne

Durant le mois sacré, les musulmans se privent de manger, de boire, d’avoir des relations sexuelles et de fumer de l’aube jusqu’au coucher du soleil, mais aussi en veillant à effectuer les prières obligatoires durant les horaires de prière de Ramadan 2020, ainsi que de garder un bon comportement avec autrui.

Chez plusieurs musulmans, durant le mois de jeûne, les dattes occupent une grande place lors de la rupture du jeûne. En effet, la datte est traditionnellement le premier aliment que mangent les jeûneurs après toute une journée de privation. C’est essentiellement une tradition pratiquée par le messager de Dieu Mohammed (SAW), lors de rompre son jeûne. Afin de garantir ce produit pour les musulmans, le France est le plus gros importateur de dattes de la Tunisie et d’Algérie, en Europe.

Les exceptions durant le mois béni

Puisqu’il est difficile d’accomplir le jeûne durant toute la journée pour les personnes âgées, malades, les femmes enceintes ou allaitant ainsi que les enfants. C’est pour cette raison que ces personnes ne sont pas soumises aux règles du jeûne durant ce mois. En effet, seulement les individus ayant atteint la puberté et en bonne santé sont tenus à accomplir le 4e pilier de l’islam.
En outre, les personnes qui sont en voyage et les femmes ayant leurs règles peuvent interrompre leur pratique du jeûne. Ces derniers doivent rattraper généralement les jours non jeûnés au cours de l’année.
Alors que les individus ne pouvant pas jeûner à cause d’une maladie ou pour des raisons de santé, ils doivent alimenter chaque jour une personne en nécessité durant une durée équivalent à la période non- jeûne. Il est important de rappeler que le coût fixé par le CFCM est de 5 euros par jour.

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services