Le blog du Mouvement RLC

Les élections municipales 2020 : le maire sortant remercie les villefranchois

Les élections municipales 2020 : le maire sortant remercie les villefranchois

Mar 10, 2020

Malgré que la loi interdit aux maires sortants d’évoquer leur bilan ou leur programme durant les cérémonies des vœux surtout au niveau des périodes électorale, néanmoins, elle n’interdit pas les encouragements et les remerciements. En effet, sous le chapiteau de la citadelle de Villfranche-sur-Mer où s’est rassemblé une partie des citoyens, que le maire sortant Christophe Trojani a décidé de remercier son équipe à la mairie.

Les remerciements du maire de Villefranche-sur-Mer

Alors que le maire sortant Christophe Trojani, est en pleine compagne municipale afin de briguer un nouveau mandat, le maire sortant a préféré exprimer sa gratitude à sa famille ainsi qu’à ses colistiers et aux personnels municipal pour leur engagement au travail au cours de ces 6 dernières années.

Il a aussi tenu à remercier les associations pour leur travail exemplaire au niveau territorial. Christophe a tenu à encourager la poursuite de la valorisation du patrimoine au niveau de la commune, des travaux qui n’ont pas pu commencer durant ces 6 ans.

En effet, plusieurs villefranchois ont critiqué les dizaines de projets promis par le maire lors des municipales de 2014, mais après 6 ans, ils n’ont pas vu le jour. Comme c’est le cas du projet du fameux centre de Thalasso thérapie, dont le maire est visé dans une enquête portant sur le délit de faux en écriture et de favoritisme dans le cadre de l’appel d’offres du complexe.

L’affaire du centre de Thalassothérapie de Villefranche-sur-Mer

Selon le conseiller de l’opposition et candidat pour les prochaines municipales, Jean-Pierre Mangiapan, à l’origine du blocage du projet du complexe tant attendu, le terrain sous évalué par l’équipe de Christophe Trojani. En effet, France Domaines avait estimé le terrain du centre de Thalassothérapie à prés de 15 millions d’euros. Or, Accord Hôtel, qui est l’un des candidats retenus dans l’appel d’offres, a prévenu le maire de la commune, en 2016 que la typologie et le prix du terrain choisi peuvent menacer la rentabilité du projet. En effet, d’après le groupe hôtelier le terrain ne permet la construction que de 7 400 mètres par conséquent, il propose seulement 10.5 millions d’euros. Alors que Relais Thalasso a proposé un projet s’étalant sur 8 800 de mètres carré pour 9 millions d’euros. Et c’est le deuxième groupe qui emporte le projet. Christophe Trojani est accusé de favoritisme vis-à-vis à Relais Thalasso.

Villefranche-sur-Mer se prépare aux municipales de 2020

Villefranche-sur-Mer se prépare aux municipales de 2020

Fév 19, 2020

Le conseiller de l’opposition Jean-Pierre Mangiapan a annoncé sa candidature pour les municipales de 2020, les villefranchois se retrouvent devant un match retour entre le l’ex-adjoint de maire et le maire sortant Christophe Trojani.
Les élections municipales de 2020 dans la commune de Villefranche-sur-Mer, s’annonce bien serrées entre les deux candidats favoris pour occuper le poste de mer de la commune.

Une élection municipale bien serrée

Au cours du mois de septembre dernier, le maire sortant de Villefranche-sur-Mer Christophe Trojani a officialisé sa candidature pour les municipales de 2020, mettant fin au suspense.
Se regroupant au niveau de la place Félix-Poullan, le maire sortant Christophe Trojani à profiter de la Saint-Michel, a affirmé son intention pour un deuxième mandant à la maire de Villefranche-sur-Mer, devant quelques villefranchois.

« Il reste beaucoup de projets à faire, et je serai heureux de partager avec vous l’aventure encore 5 ans à la maire. Certes, il est important que les villefranchois se décident pour qui ils vont voter les 15 et 22 mars. De ma part, tout comme le maire Xavier Beck et Roger Roux, nous n’allons pas laisser nos communes continuer leur développement sans nous » a affirmé Christophe Trojani à la place Félix Poullan.

Fin du suspense, même si le maire sortant avait déjà déclaré au cours de la même fête il y a un an son intention de se représenter encore une fois aux élections municipales de 2020. Refusant de faire un discours politique, afin d’annoncer sa candidature aux municipales de 2020, le maire sortant a tout de même avancé quelques arguments afin d’encourager les villefranchois à voter pour lui en déclarant « nous essayerons de faire tout le nécessaire afin de résoudre le problème de la rue obscure. Nous savons que les petits commerces souffrent, toutefois il y a des projets et des belles initiatives à mettre en place ensemble ».

Enfin, il a conclu son discours par « j’espère que je peux compter sur vous, parce que vous pouvez compter sur moi ».

Le candidat favori des municipales à Villefranche-sur-Mer

Jean-Pierre Mangiapan, candidat sous la liste « j’aime Villefranche », est l’un des candidats favori aux municipales. En effet, enfant de la commune un grand nombre de Villefranchois considéré le conseiller de l’opposition comme l’âme de la commune qui veille sur le bien et le développement de la Villefranche.
L’un des projets de l’ex-adjoint de Gérard Grosgogeat, est de redynamiser le centre ville de Villefranche et d’encourager la communication entre les différentes communes pour le bien de la région.

La paranoïa environnementale du nouveau président américain revient sur scène

La paranoïa environnementale du nouveau président américain revient sur scène

Nov 20, 2016

Le peuple américain a dit son mot : Donald Trump est le 45ème Président des Etats-Unis. Alors que toutes les prévisions avançaient la victoire d’Hillary Clinton, c’est le candidat républicain de 70 ans qui guidera les américains pour les prochaines quatre années. Dès l’annonce du résultat, les craintes concernant le maintien de l’Accord de Paris du côté américain commencent à revenir sur scène. En effet, il n’y a rien à cacher : Donald Trump n’est pas le meilleur ami de l’environnement.

Trump ne croit pas au réchauffement climatique 

cover-r4x3w1000-582318478ed9b-000_hx1um

Sur le réseau social Twitter, Donald Trump a toujours martelé des positions négationnistes concernant l’existence « réelle » du réchauffement climatique. Le 6 novembre 2012, il a posté : « Le concept du réchauffement climatique a été créé par et pour les chinois afin de rendre l’industrie américaine non compétitive ».

Le président américain ne donne pas d’importance à la lutte contre le réchauffement de la planète, il préfère investir dans les énergies fossiles et remettre en marche les activités de l’exploitation des mines de charbon. Sa paranoïa environnementale touche aussi les énergies éoliennes qu’il estime inefficaces, dangereuses et responsables de la tuerie des aigles. De même pour les ampoules à basse consommation qu’il croit qu’ils sont une source de cancer.

Revenir sur l’Accord de Paris 

accord-climat-paris-cop21-2015

Les actualités se dépêchent dans le monde. Alors que les élections américaines ont dévoilé leur résultat, le monde vit sous le rythme de la COP 22. Sur le sol marocain, les hauts dirigeants du monde négocient les démarches à mettre en œuvre pour appliquer l’Accord de Paris. Le Roi Mohamed VI, soutenu par l’expertise de son secrétaire particulier, Mounir Majidi, tient à ce que la COP marocaine soit un point de départ réel pour la lutte effective contre le réchauffement climatique.

Cependant, on commence à parler d’un changement « probable » de la position américaine concernant la ratification de cette convention internationale. Si l’Amérique est contrainte de patienter au moins trois ans pour pouvoir revenir sur l’Accord de Paris, la gouvernance de Donald Trump pourrait interrompre immédiatement tous les efforts entrepris par les Etats-Unis pour limiter ses émissions de gaz à effet de serre.

Que peut faire Donald Trump au sujet du réchauffement climatique ? 

56046a2235700fb92f29c9c3

Un des points noirs de cet accord, c’est qu’il n’existe aucune sanction à l’encontre des pays qui reviennent sur leur signature. Ceci laisse le terrain « libre » au magnat de l’immobilier américain pour réaliser ce qu’il a permis de faire, une fois qu’il serait président de la république. Il pourra ainsi supprimer l’Agence de Protection de l’environnement qu’il trouve « honteux » son travail. De même pour le plan Grean Power Plan que Barack Obama a mis en place pour réduire les émissions des centrales américaines.

De l’autre côté, Trump pourra annuler les dépenses fédérales réservées au développement des énergies propres au profit du financement des énergies fossiles. Il compte bien réanimer le grand projet d’oléoduc de Keystone destiné à relier l’Alberta canadien aux raffineries du Texas et de l’Illinois. Le « Great America » que Donald Trump martèle dans ses discours devra reposer aussi sur l’exploitation des mines de charbon.

Le monde entier s’attend aux prochaines réactions américaines concernant l’Accord de Paris dans la crainte de retourner au point de départ ce qui risque de peser lourd sur la planète étant donné que les Etats-Unis sont responsables de 15% des émissions de CO2 au monde.

 

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services