Le blog du Mouvement RLC

Recent Posts

5G : tout ce qu’il faut savoir sur le réseau du futur

5G : tout ce qu’il faut savoir sur le réseau du futur

Mar 30, 2020

Un réseau plus performant et plus intelligent !

La 5G est la prochaine génération de normes de téléphonie mobile que l’Union Internationale des Télécommunications s’emploie à définir. La 5G, tout le monde en parle. C’est la cinquième génération des standards pour la téléphonie mobile. On nous promet un avenir technologique incroyable. Ce n’est pas seulement une évolution ou une amélioration des réseaux mobiles comme en a connue le monde avec la 4G. C’est un véritable saut technologique destiné essentiellement à développer de nouveaux usages numériques. Cette technologie de rupture promet de bouleverser la société et l’économie. Cette dernière proposera une latence quasi-imperceptible et des débits incomparables (supérieurs) avec ce que l’on connaît actuellement. Des capacités similaires à celle de la fibre optique, ou les réseaux FTTH (Fiber To Fiber ; Fiber To The Home). Grâce à ces caractéristiques, le réseau 5G bouleverse l’expérience en mobilité. Il ouvre ainsi la voie à de nouveaux services.

“On teste actuellement le réseau 5G dans des zones autorisées par l’Arcep. Et le déploiement se fera progressivement, en priorité dans les endroits (comme les zones moyennement denses) où il y a vraiment un besoin. On utilise de nouvelles antennes moins énergivores (utilisant moins d’énergie) et plus efficaces afin de répondre à un même usage… Avec la 5G, on crée un réseau certes plus rapide mais surtout plus intelligent et plus performant”, précise Jean-Philippe Bosnet, le président-directeur général du groupe Paritel.
Le patron de Paritel, opérateur télécom de proximité pour TPE/PME, prévoit de lancer les forfaits 5G au printemps 2020, très probablement dans les semaines ou les jours qui suivront la fin du processus d’attribution des fréquences. “On est prêt pour le lancement commercial des réseaux 5G à partir du printemps 2020”, affirme-t-il. Les enchères se termineront à cette période. Une fois les attributions bouclées, les opérateurs télécoms français pourront ouvrir leur réseau 5G – 100 fois plus rapide que la 4G.

Des usages en ‘temps réel’ pour les sociétés

Cette nouvelle technologie est conçue pour être un réseau multi-services. En effet, elle permet aux sociétés – de toute taille – d’utiliser les données (les informations, les éléments, les renseignements, etc.) dès le moment où elles sont produites afin d’être plus actives sur leurs marchés et plus proches de leurs clientèles. Elle sera donc capable de s’adapter à l’évolution des objets connectés (voitures connectées, robots industriels, etc.).

Bien plus que des gigabits : les promesses de la 5G

Bien plus que des gigabits : les promesses de la 5G

Mar 25, 2020

Le déploiement de la 5G se fera progressivement, en priorité dans les endroits où il y a un besoin. “On va renforcer, dans un premier temps, la connectivité outdoor – reposant essentiellement sur un système de localisation de type GPS – des endroits trop fréquentés par le public, où notre réseau est déjà fortement sollicité. Actuellement, on est en train de tester les réseaux 5G dans des régions autorisées par le régulateur des télécoms”, précise le président-directeur général du groupe Paritel, ‘Jean-Philippe Bosnet’.
Sébastien Soriano, le président de l’Arcep, a confirmé ce mardi que les cinq grands opérateurs télécoms français – à savoir Free mobile, SFR, Paritel, Bouygues Telecom et Orange – avaient tous déposés un dossier de candidature pour se porter acquéreur (ou acheteur) de fréquences 5G. Ces derniers vont alors prendre part à des enchères, comme pour les réseaux 4G, avant de se lancer dans une course au déploiement. “Les candidats pourront étaler leurs paiement sur vingt ans”, ajoute le président de l’Arcep.
La 5G, cinquième génération de réseaux mobiles, ouvre la voie à de nouveaux usages, notamment dans les loisirs et l’éducation, avec des contenus immersifs à 360° combinant réalité augmentée (sons, images 2D, 3D, vidéos, etc.) et réalité virtuelle (simulant la présence physique d’un usager dans un environnement artificiellement généré par des logiciels).

Un réseau plus performant et plus intelligent !

En effet, ce nouveau réseau affiche des débits bien supérieurs à la 4G+, avec un temps de latence (délai de transit) fortement réduit et un signal plus homogène sur toute la cellule. Grâce à cette nouvelle technologie, le grand public pourra profiter, dans certaines régions, du très haut débit (THD) à la maison sans passer par un réseau fixe.
Les sociétés pourront quant à elles connecter sans fil des magasins éphémères, des chantiers mobiles ou des usines ainsi que les infrastructures urbaines et les acteurs de la ville intelligente. “C’est une véritable opportunité”, ajoute Sébastien Soriano.
À noter que la 5G pourra être, en cas de panne du réseau principal de la société, une alternative à la FTTH (Fiber To The Home ; Fiber To Fiber). Cette dernière est conçue pour être un réseau multi-services, autrement dit, elle sera capable de s’adapter à des objets différents (des voitures autonomes connectées, des robots industriels, des réfrigérateurs, des caméras, des smartphones augmentés, etc.) ou aux processus métiers des sociétés. Et ce, à partir de mai 2022. À partir de cette date, de nouveaux services avancés seront ainsi rendus possibles par l’évolution de la 5G. Et des lancements commerciaux interviendront dès 2021 dans l’ensemble du territoire français.

5G : tout ce qu’il faut savoir sur le réseau du futur

5G : tout ce qu’il faut savoir sur le réseau du futur

Mar 15, 2020

Qu’est-ce que la 5G ?
La 5G, cinquième génération des standards pour la téléphonie mobile, tout le monde en parle. On nous promet un avenir technologique incroyable, quelque chose d’extraordinaire. Les attentes concernant ce nouveau réseau mobile sont très fortes. “La 5G, ce réseau du futur, ouvrira les portes d’un monde de transformation caractérisé essentiellement par une amélioration de l’expérience utilisateur, de nouveaux services, de nouveaux modèles commerciaux et de nouvelles applications s’appuyant sur des débits – vitesse de connexion à Internet ultra-rapide – se mesurant en gigabits”, précise Jean-Philippe Bosnet, le président- directeur général du groupe ‘ paritel’.
Tout pourra y être connecté : les accès internet résidentiels, casques VR, voitures connectées, PC, tablettes, smartphones, mais également vos objets. Ce type de réseau devrait favoriser l’interopérabilité et l’intégration de smart grids, d’objets communicants et autres réseaux intelligents et le cloud computing (informatique en nuage) dans une ville intelligente et un environnement dogmatisé.
La cinquième génération du réseau mobile est également la modalité technique qui, selon Sébastien Soriano, le président de l’Arcep, va accompagner le développement d’un futur encore plus connecté qu’aujourd’hui. “Les services et réseaux 5G, poussés par la réussite des réseaux mobiles 3G, 4G et 4G+, permettront ainsi de réaliser des gains économiques considérables”, ajoute le président-directeur général de la société ‘Paritel’.

Assurer un déploiement rapide

Tant que le bien-fondé de l’investissement dans la 5G n’est pas encore établi, les acteurs majeurs du secteur des télécommunications – startups, opérateurs de télécommunications, industriels, etc. – devraient rester vigilants et envisager d’améliorer la qualité et la disponibilité des réseaux 4G+ déjà existants afin de préparer l’arrivée de la cinquième génération du réseau mobile.

À noter que les réseaux 5G devraient reposer en partie sur les ondes millimétriques. Quand les coûts de déploiement de la 5G sont très élevés et la demande existe, les acteurs du marché peuvent prendre plusieurs mesures réglementaires et juridiques afin de faciliter son déploiement, principalement

– Prendre des mesures commerciales incitatives, comme nouer des partenariats PPP ou accorder des subventions pour doper l’investissement dans les réseaux 5G

– Encourager l’utilisation d’une couverture hertzienne (émet ou capte des ondes électromagnétiques) pour réduire la fracture digitale. C’est l’une des principales exigences imposées par l’Autorité de régulation de la distribution de la presse, des communications électroniques et des postes aux acteurs du marché.

Les élections municipales 2020 : le maire sortant remercie les villefranchois

Les élections municipales 2020 : le maire sortant remercie les villefranchois

Mar 10, 2020

Malgré que la loi interdit aux maires sortants d’évoquer leur bilan ou leur programme durant les cérémonies des vœux surtout au niveau des périodes électorale, néanmoins, elle n’interdit pas les encouragements et les remerciements. En effet, sous le chapiteau de la citadelle de Villfranche-sur-Mer où s’est rassemblé une partie des citoyens, que le maire sortant Christophe Trojani a décidé de remercier son équipe à la mairie.

Les remerciements du maire de Villefranche-sur-Mer

Alors que le maire sortant Christophe Trojani, est en pleine compagne municipale afin de briguer un nouveau mandat, le maire sortant a préféré exprimer sa gratitude à sa famille ainsi qu’à ses colistiers et aux personnels municipal pour leur engagement au travail au cours de ces 6 dernières années.

Il a aussi tenu à remercier les associations pour leur travail exemplaire au niveau territorial. Christophe a tenu à encourager la poursuite de la valorisation du patrimoine au niveau de la commune, des travaux qui n’ont pas pu commencer durant ces 6 ans.

En effet, plusieurs villefranchois ont critiqué les dizaines de projets promis par le maire lors des municipales de 2014, mais après 6 ans, ils n’ont pas vu le jour. Comme c’est le cas du projet du fameux centre de Thalasso thérapie, dont le maire est visé dans une enquête portant sur le délit de faux en écriture et de favoritisme dans le cadre de l’appel d’offres du complexe.

L’affaire du centre de Thalassothérapie de Villefranche-sur-Mer

Selon le conseiller de l’opposition et candidat pour les prochaines municipales, Jean-Pierre Mangiapan, à l’origine du blocage du projet du complexe tant attendu, le terrain sous évalué par l’équipe de Christophe Trojani. En effet, France Domaines avait estimé le terrain du centre de Thalassothérapie à prés de 15 millions d’euros. Or, Accord Hôtel, qui est l’un des candidats retenus dans l’appel d’offres, a prévenu le maire de la commune, en 2016 que la typologie et le prix du terrain choisi peuvent menacer la rentabilité du projet. En effet, d’après le groupe hôtelier le terrain ne permet la construction que de 7 400 mètres par conséquent, il propose seulement 10.5 millions d’euros. Alors que Relais Thalasso a proposé un projet s’étalant sur 8 800 de mètres carré pour 9 millions d’euros. Et c’est le deuxième groupe qui emporte le projet. Christophe Trojani est accusé de favoritisme vis-à-vis à Relais Thalasso.

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services